La naissance de notre association

Au commencement, au début de l'année 2008....


Quand un ami des chats rencontre un ami des chats qui a un ami ami des chats, qu'est-ce qu'ils se disent d'après vous ?

- Tu sais, dans mon quartier il y a des chats errants dont je m'occupe. Je les nourris et chaque fois que je peux en capturer un, je le fais stériliser.

- Mais ça doit te revenir cher, non?

- Ben plutôt ! comme je n'y arrivais plus, j'ai fait appel à la SPA des Landes à Saint Pierre-du-Mont. Ils ont envoyé des bons de stérilisation au véto, et comme toutes les chattes ont été stérilisées - les matous aussi, je te rassure !- il n'y a plus de naissances.

- Alors tu as réussi à stabiliser la population ?

- Oui, c'est bien ça.

- Mais comment ça se passe pour tous ces chats ?

- Ils ont établi leur bivouac dans ma propriété. Ils ont leurs coins où dormir, leurs gamelles à croquettes. Mais ils vont se promener dans la forêt en face, et c'est bien ce qui pose problème.

- Pourquoi ?

- Parce qu'ils traversent la route et qu'ils se sont fait repérer par la Police Municipale.

- Ils traversent en dehors des clous ?

- C'est malin ! Les policiers disent que les chats qui traversent la route sont dangereux pour les voitures. Ils ont l'intention de capturer les chats et de les emmener au refuge de la SLPA. Mais c'est un petit refuge déjà bien saturé et je ne pense pas qu'il puisse accueillir d'autres pensionnaires.

- Sans compter que l'été arrive et qu'il va y avoir encore des tas d'abandons.

- Et personne ne voudra les adopter ces chats, alors qu'est-ce qu'ils vont devenir ?

- Un risque sur deux qu'ils soient euthanasiés.

- Oh non !!!! on ne peut pas laisser faire ça.

- T'as une solution, toi ?

- Qu'est-ce vous croyez, je ne suis pas resté les bras croisés. J'ai pris contact avec la SPA des Landes. La Présidente s'appelle Sonia, elle est géniale ! elle m'a envoyé les textes de loi qui concernent les animaux divagants et j'ai appris quelque chose de très intéressant. Un chat errant, c'est un chat qui vagabonde et rien ne dit qu'il n'appartient pas à quelqu'un. Difficile à savoir s'il n'est pas tatoué ou pucé ! Mais il y a des chats qui vivent dans la nature, sans maître, libres quoi! C'est de ces chats qu'on doit s'occuper, pour les empêcher de proliférer. Capturés et stérilisés, ils sont remis dans leur lieu d'habitat habituel, et ils peuvent vivre leur vie de chats libres.

- Attends ! j'ai pas tout compris...

- Dis tout de suite que j'explique mal ! bon écoute, va lire ça et tu sauras tout :
Chats libres
- Ouais, d'accord, mais comment tu distingues un chat errant d'un chat libre ?

- Ah il faut y regarder de près ! le chat stérilisé est tatoué dans la foulée d'un superbe S dans l'oreille .    (*)


- Génial ! - Oui, mais il faut quand même se débrouiller pour que ces chats libres ne dérangent personne. Tu connais les gens ! tu en auras toujours qui râleront parce que les chats du voisin viennent faire pipi dans leurs plantes vertes.

- Moi la première ! .... J'AI RIEN DIT ! les miens font ça tout le temps...

- Alors ce qu'il faudrait, c'est un endroit où ces chats pourraient vivre tranquilles, sans embêter personne...

- Depuis qu'ils sont opérés, ils se sont installés dans mon jardin. C'est grand, et chacun y trouve sa place. Ils ne sortent quasiment plus. Ils sont bien là.

- Alors il faudrait clôturer de manière à ce qu'ils ne puissent plus sortir du tout et leur faire des petites maisons où ils pourraient s'installer par groupes, par affinités.

- Un lotissement "chatesque "en quelque sorte !

- Vous rigolez, mais ça va coûter cher tout ça....

- Et si on faisait une association ?

- Avec qui ?

- Ben avec nous déjà ! c'est pas rien. Je sais comment on fait. On fait une assemblée constituante, des statuts, on nomme un bureau, on fixe une cotisation et on envoie tout ça à la Sous Préfecture qui nous donne un numéro. Après ça, on déclare notre asso au Journal Officiel, et hop ! c'est plié, nos chats ont une existence légale.

- Tu dis déjà "nos" chats ...

- C'est que je m'y vois déjà...

- On aura l'argent des cotisations, et on pourra peut-être demander des aides financières. Pour le reste, on fera comme d'habitude, mais payer à plusieurs c'est plus facile.

- Je continuerai à leur payer leurs repas, depuis le temps que je le fais !...

- Mais tu seras aidé. L'union fait la force.

- Et puis on pourrait aider les gens qui ont besoin de conseils, les aider à faire adopter leurs chatons, on pourrait ouvrir une boite e-mail, faire un blog...

- EH HO ! tu vas où toi, là ! on aura de tout petits moyens.

- L'essentiel est de savoir où trouver les informations dont les amis des chats ont besoin. On connaît Sonia, on a un super vétérinaire, et on est tous pas trop mal lotis pour le système D. Alors, cool , on y arrivera.

- Euh, je ne veux pas casser l'ambiance, mais il y a un problème hyper important à résoudre.

- Lequel ?????

- Il faut trouver un nom à notre association !

(rires)

- Si on restait simples : Association de Protection des Chats Libres, ça vous va ?

- Mmmm ..... APCL, pas si mal... On adopte ?

- Adopté à l'unanimité !
(*)   Depuis début 2011, les chats sont identifiés par un numéro ICAD (Fichier National d'Identification des Carnivores Domestiques).
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious


Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : jeudi 8 juin 2017